Culture

Le 1er mai au Familistère de Guise : 8000 visiteurs redécouvrent le palais Social chaque année

Du point de vue du visiteur, ce 1er mai aura quelque chose d'insolite. Car à l'extérieur du familistère les spectacles d'acrobatie, de performances ou de danse s'enchainent toute la journée. Chaque numéro fait entrer en résonance la création artistique avec le lieu crée par Jean-Baptiste André Godin.

Associer les travailleurs à l'entreprise a été pour Jean-baptiste André Godin l'oeuvre d'une vie. A l'origine créé pour sédentariser la main d'oeuvre autour des usines de poêle de chauffage, le palais social a été l'incarnation d'une expérimentation sociale et économique inédite.
En 1880, Godin créé l'Association du Capital et du travail composée des salariés de l'entreprise à laquelle il confère la gestion de la société.
Les statuts de l'association prévoient la transformation de la situation des travailleurs avec notamment leur participation aux bénéfices.
Rachetée en 1968 par une société anonyme, l'entreprise se dissocie des bâtiments trop couteux à entretenir.

C'est le classement en 1991 au titre de la loi des monuments historiques puis le lancement du programme utopia par le département et la ville de Guise qui ont permis la sauvegarde de ce patrimoine.
En chantier depuis 2014, l'aile gauche n'est pas accessible au public sauf en de rares occasions comme celle-ci. La fin des travaux du familistère est prévue à l'horizon 2022.

Articles liés

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer